Menu Fermer

Peugeot : 130 ans d’histoire de l’automobile

Peugeot, une marque mondialement connue, fait désormais partie du groupe Peugeot Société Anonyme (PSA) avec Citroën. Bien qu’elle partage son capital et ses droits de vote avec d’autres firmes, l’entreprise revient tout de même à la famille Peugeot. En 130 années d’existence, on peut dire que cette société familiale a fait du chemin pour en arriver à sa situation actuelle. Retour sur son histoire.

Peugeot à ses débuts

Avant même d’être une entreprise d’automobile, Peugeot fut d’abord une entreprise familiale sidérurgique, en 1810, menée par Jean-Frédéric et Jean-Pierre II Peugeot. En ces temps, elle produisait des accessoires et des armes pour l’armée de l’empereur, mais aussi des horloges, des buscs de corsets et des baleines de parapluies. En 1851, la compagnie s’est transmise de père en fils, et commença à diversifier ses activités. La fabrication s’est alors tournée vers les montures d’acier pour les crinolines, des accessoires de mode lancés par l’impératrice Eugénie.

L’année 1886 fut la première entrée de Peugeot dans le domaine des « véhicules ». La compagnie se lança alors dans la production de bicyclettes. Les motocyclettes ont suivi en l’an 1899.

Peugeot se tourne vers l’industrie de l’automobile

Sous la direction d’Armand Peugeot, l’entreprise familiale prend un nouvel élan vers la construction de l’automobile en 1889. Son premier véhicule fut à 3 roues, un tricycle à vapeur conçu avec l’ingénieur Léon Serpollet. Il n’a pourtant pas été commercialisé et est devenu une collection de l’exposition universelle de Paris. En janvier 1891 fut lancée la première production de voiture proprement dite, avec la sortie d’un véhicule « sans chevaux » et un moteur sous licence Daimler conçu par Émile Levassor. D’autres modèles ont suivi : les type 2 et type 3, d’une puissance de 8 chevaux pour une vitesse d’environ 15 km/h.

Crise économique de 1929, 1ère et 2ème guerre mondiale, de nombreuses tourmentes se sont succédé au fil des années, mais l’entreprise familiale a tenu bon. Bien que le lendemain de la guerre fut difficile, Peugeot continue toujours d’écrire son histoire jusqu’à produire sa première voiture Diesel en série, la fabuleuse 403 sortie en 1955.

Peugeot fait son entrée dans le groupe PSA

La société Holding Peugeot SA est officialisée en 1996. En 1970, elle devient le second constructeur d’automobiles français avec plus de 500 voitures produites par an, devancée par Renault. L’entreprise familiale tient son siège dans la ville de Sochaux où l’on retrouve aussi son plus gros site industriel. De nombreux accords sont signés par la suite avec d’autres firmes pour assurer la rentabilité de l’entreprise. En 1971 par exemple, une entente a été conclue avec Renault pour équiper la 604 du moteur PRV.

Fin 1974, la société signe avec Citroën et devient alors le groupe PSA, auquel s’ajouteront plus tard les marques DS Automobiles, Opel et Vauxhall. La famille Peugeot partage alors ses actions et son capital avec les autres membres du groupe, mais elle tient toujours l’entreprise, dont le siège est à Sochaux. En plus d’être un fleuron de technologie en matière de véhicules, et même si on les a quelquefois durement opposé, Peugeot reste, avec Renault, une partie intégrante du patrimoine national français et de son industrie automobile.